The middle of the world

 

Bienvenue sur notre site web de notre séjour en Équateur.

Une expérience unique d'écotourisme dans un environnement enchanteur.



Cliquer ICI si vous avez des problèmes à naviguer dans le site.



Chronologie...


(Province de Pinchincha)

Jour 1 : Arrivée

Jour 2 : Visite de Quito

Jour 3 : Visite de Mindo


(Province des Galapagos)

Jour 4 : Arrivée à Isla Santa Cruz

(village de Puerto Ayora)

Jour 5 : Visite du Charles Darwin Institute (10 mins de l'hôtel)

Jour 6 : Visite de Tortuga bay et embarquement sur l'Angelique

Jour 7 : Visite de Isla Floreana

(Devil's crown et Punta Cormorant)

Jour 8 : Visite de Isla Española

(Bahia de Gardner et Punta Suarez)

Jour 9 : Visite de Isla Santa Fé

(et Islas Plazas, sud, en après-midi)

Jour 10 : Visite de Isla Seymur

(section Nord) et retour à l'aéroport


(Province de Imbabura)

Jour 11 : Visite de Santa Rosa,
Otavalo, Cotacachi et Morochos

Jour 12 : Visite de Pechuge, Parque Condor et retour à Quito.


(Province de Pinchincha)

Jour 13 : Départ pour Montréal

Introduction...


Nous avons visité l'Équateur en novembre 2006. Nous avons tout simplement adoré ce petit pays situé dans les Andes. Les paysages sont à couper le souffle et les gens sont sympathiques. L'Équateur est surtout connu touristiquement pour une de ces provinces, les Galapagos. Il s'agit d'un endroit unique au monde, un paradis pour les amateurs de vie animale, situé dans l'océan Pacifique, à 1000 km des côtes. Mais L'Équateur c'est aussi un bel endroit pour l'écotourisme.


Notre voyage s'est effectué en trois parties, visite de Quito et ses environs, les îles Galapagos puis retour à Quito pour une visite de la province de Imbabura, situé au nord de Quito.


Nous avons visité les provinces de Pinchincha et de Imbabura (du nom des volcans). Le plateau andin est situé à une altitude de 3000 mètres, l'escalade devient parfois toute une aventure. Notre guide anglophone qui nous accompagnait durant la portion des Andes, Jorge, était très sympathique et connaissait très bien les lieux pour un « jeune » de 23 ans.


Pour ce voyage, nous avons trouvé un grossiste local (Latin Trails) qui nous a préparé un circuit complet de deux semaines selon ce que nous désirions visité. Tout a été parfait et nous recommandons sans hésitation ce voyagiste.

 

 



Jour 1 : Arrivée à Quito


Nous partons de l'aéroport de Montréal tôt le matin pour Quito avec une escale de plusieurs heures à Miami. Malheureusement, aucun vol direct Montréal-Quito n'est possible. À Miami, un problème technique avec l'avion nous empêche de décoller à l'heure et nous devons changer d'appareil (retard de 3 heures). Finalement, nous arrivons à Quito dans la nuit du 26 novembre. Notre guide Jorge (pour la section des Andes) nous attend à l'aéroport et nous conduit à notre hôtel Eugenia.


Jour 2 : Visite de la ville Quito


Nous partons le matin pour la visite de Quito. Une jolie ville coloniale classée Patrimoine de l'UNESCO en 1978. Visite de la calle de las siete cruces, l'église et le couvent San Francisco, l'Iglesia La Compana, le musée San Franciscano, le parc municipal et finalement le monument de la vierge Marie.

En après-midi nous partons en direction nord (environ 30 minutes de l'hôtel) pour la visite du fameux « Ecuador Line », le milieu du monde, soit la latitude 0°0'0". Une attraction touristique, certes, mais que l'on se doit de visiter. Prise de la photo classique... un pied dans l'hémisphère sud et un autre dans l'hémisphère nord.

Retour à l'hôtel.


Jour 3 : Visite de Mindo (Cloud Forest)


Mindo est situé dans le nord-ouest du pays, près du volcan Guagua Pinchincha. Environ 1 H 30 de Quito. On visite La Mariposa, une ferme de papillons et de Colibri. Le site est de toute beauté et il est même possible d'y loger dans de petits chalets. Les propriétaires nous expliquent leurs passions pour les papillons et les Colibris. Visite d'une culture d'orchidée.

Diner au resto Fuera de Babylona, un petit resto assez difficile à localiser, même si le village de Mindo est assez petit, mais notre guide connait bien le coin et nous a fait découvrir ce resto dont la spécialité est la truite d'élevage. À recommander absolument.

Nous sommes le 27 novembre, soit le lendemain des élections générales dans le pays. Passé midi il est maintenant possible de boire de l'alcool, car la... « Ley Seca » est terminée. Aucune consommation d'alcool 24 heures avant le vote et jusqu'à midi le lendemain du scrutin. Original!

En après-midi on visite une petite plantation de café, disons... très artisanal, mais dont le café dégage un arome exquis.

Dans le trajet de retour vers Quito, on fait un arrêt au musée Inti-Nan. Un centre d'interprétation de la vie des premiers habitants (incas) ainsi que du point 0°0'0" mais selon un GPS, soit à quelques centaines de mètres de celui « officiel ». Le guide local nous explique les phénomènes des champs magnétiques avec des démonstrations assez impressionnantes. Un « must » à visiter.

Retour à l'hôtel. On visite les alentours pour découvrir un sympathique resto cubain « Le Varadero ». Impossible de résister au Mojito! Souper dans un excellent resto italien « Le Spaghetti » non loin de l'hôtel, un service impeccable à un prix très abordable.


Jour 4 : Départ de Quito pour Santa Cruz (province des Galapagos)


Nous partons tôt le matin en direction de l'aéroport. Le vol fait un arrêt à Guyaquil avant de se rendre à l'aéroport local sur l'île de Baltra (au total 1½ heures de vol sur un gros porteur, Airbus 320). À l'aéroport, on nous demande si nous avec nous des fruits, plantes ou autres. Les Galapagos sont des îles protégées et il est important de prévenir toutes contaminations.
De l'aéroport, on prend un autobus jusqu'au quai ou un traversier ($0.50/pers.) nous attend pour l'île de Santa Cruz. Transfert en autobus ($1.80/pers.) jusqu'au village de Puerto Ayora. De là nous marchons jusqu'à notre hôtel, l'Estrella de Mar. Un petit hôtel très simple, mais avec une superbe vue sur la mer (on voit l'île de Santa Fe au loin). Après-midi détendue à visiter le petit village.


Jour 5 : Visite de Puerto Ayora et du Charles Darwin Institute


Aujourd'hui nous visitons le très fameux Charles Darwin Institute, un centre d'interprétation de la vie animale dans les îles Galapagos. Pour la première fois, on rencontre les célèbres tortues des Galapagos, des mastodontes dont la taille ferait trembler de peur les célèbres T-rex de parc Jurassique :o) La vedette du parc est sans contredit Lonesome Georges, le dernier survivant de son espèce. Malgré plusieurs tentatives de le mettre en compagnie de « jeunes » femelles, rien à faire. Georges n'est pas intéressé.

Une des activités principales de ce centre est la préservation de ces tortues. Durant le début des années 1900, près de 90% de ces tortues ont été chassés pour transformer la chair en huile (chauffage et lampe, triste fin pour ces mastodontes sans défense). Mais heureusement avec le programme de protection, l 'espèce revient peu à peu et des centaines de tortues sont remis dans leurs habitats naturels.

Dans le centre, nous rencontrons aussi des iguanes terrestres, les fameux pinsons de Darwin, lézard, etc. Ce qui est TRÈS impressionnant c'est la possibilité d'approcher ces animaux (aucun contact par contre pour ne pas contaminer les espèces). Durée de la visite: 2 heures.

En après-midi on continu notre visite de Puerto Ayora, donc les incontournables boutiques de souvenirs. On trouve quelque chose d e très spécial... de l'ivoire végétal (tagua). Ils font des sculptures dont la ressemblance avec l'ivoire est frappante. Souper au resto italien «  La Dolce Vita ». Étrangement il n'y a pas beaucoup de touristes sur l'île, surtout des habitants de l'île.


Jour 6 : Visite de Playa Tortuga et embarquement sur le Angelique


Tout près du village de Puerto Ayora, il y a un petit sentier très aménagé pour se rendre à LA plage considérée la plus belle des Galapagos, Playa Tortuga qui est à 10 minutes de marche de la première plage après le sentier, mais dont les vagues sont trop fortes pour la baignade. De toute façon, l'eau est un peu froide et le ciel plutôt nuageux. Environ une heure de marche pour s'y rendre de l'hôtel. Diner au rincon del alma (propriétaire sympathique et bonne nourriture)

À 13H00 nous embarquons sur le Angelique. Nous avons la chambre #2, soit en avant du bateau. La chambre est minuscule avec deux lits superposés, quelques tiroirs de rangement et une petite salle de bain avec douche. MAIS... on a de l'eau chaude :o) tout va pour le mieux! L'atmosphère est très relaxe et nous rencontrons les autres passagers. Certains en sont à leur 4ième journée sur le bateau (trajet nord des îles). Les gens viennent des États-Unis, Suède, Allemagne, Angleterre et Hollande. Le personnel du bateau est sympathique.

À 15H00 on part pour la visite en autobus des « highlands » de Santa Cruz. Visite d'un ranch privé dont les tortues y vivent en libertés. Un point d'intérêt de Santa Cruz, les fameux « Lava holes ». Il s’agit de gigantesque tunnel de dizaines de mètres de haut creusé dans la pierre par une coulée de lave immense.

Retour au bateau pour le souper a 19H30. Le mouvement du bateau est assez intense, mais heureusement nous ne sommes pas malades! Les transferts d'une île à l'autre se font la nuit.


Jour 7 : Visite de Isla Floreana


Aujourd'hui nous visitons Isla Santa Maria (Floreana ou Charles). Une jolie île avec un point touristique très spécial. Un baril qui fait office de bureau de poste, et ce, depuis plus de 200 ans. À l'origine, les chasseurs de baleine utilisaient ce système pour faire parvenir du courriel à leurs familles. Le système est original et simple: on prépare notre carte postale SANS y apposer de timbre, on regarde dans le baril les autres cartes (laissées maintenant par les touristes, il n'y a plus de baleiniers depuis fort longtemps) et on prend les cartes dont l'adresse est dans notre pays. Une fois arrivé à la maison, on y appose un timbre et on met les cartes à la poste. Voila! simple, mais efficace. Nous avons apporté plus d'une vingtaine de cartes.

Après le guide local nous indique l'endroit idéal pour la plongée en apnée. Une expérience inoubliable! nager avec des otaries, tortues marines et même des pingouins, et ce, est toute liberté. Les otaries sont des animaux très curieux et les jeunes s'amusent avec nous.

Retour au bateau pour le diner puis une seconde plongée à Devil's crown. Les courants marins sont assez forts et la plongée ne fut pas aussi belle que celle du matin, mais quand même bien. En après-midi, on visite Punta Cormorant, du côté nord de l'île de Floreana. Bien connu pour les Flamands rose. Durant notre trek d'environ 1 heure, nous rencontrons pinsons, iguanes marines, petits crabes rouges, crabes bleus et dont... deux tortues en pleine action sur la plage. Hmmm elles ne semble pas gênées par notre présence. L'accouplement peut durer des heures.

Nous avons la chance de voir un magnifique coucher de soleil et lever de lune, car le ciel était très dégagé en cette fin de journée. Quelle chance, car les autres jours, le ciel était très couvert et parfois il y a eu quelques gouttes de pluie, mais pas assez pour empêcher nos excursions.


Jour 8 : Visite de Isla Española


Visite de Isla Española (Hood). Au matin nous partons pour la Bahia de Gardner. Une longue plage où le retrouve une quantité d'otaries impressionnante. Les gros mâles nous observent au loin. Il y a plusieurs nouveaux nés et « ça jase » sur la plage. Le cri des petits ressemble beaucoup à celui d'une chèvre! On prend une foule de photo. On rencontre aussi des "Mockingbirds", ces oiseaux, peu farouches, cherchent de l'eau q ui se fait rare sur l'île. Malheureusement pour eux, on a reçu le mot d'ordre de ne pas interférer avec la nature.

Retour au bateau pour prendre notre attirail de plongée pour Turtle Rock. Une petite île volcanique ou la vie marine y est présente. On y rencontre des bancs de poissons anges de toute beauté. J'ai même eu la chance de faire un petit vidéo où l'on voit un gros pélican plongé dans ce banc de poissons colorés pour en attraper un, mais il était définitivement trop gros pour lui. Un peu trop gourmant!

En après-midi on visite Punta Suarez (ouest de Española). On fait la rencontre des fameux Blue Footed Boobies. Quelle chance nous sommes durant la période de reproduction, on peut voir le joli balai de leurs pattes toutes bleues. Il y a aussi des Masked Boobies, Mockingbirds, otaries, iguanes marines, waved albatros, swallow tail gull, oystercatcher et autres. (Désolé pour les noms anglais). Il y aussi les « Blow holes », ces cavités dans la roche volcanique où la mer projette l'eau avec forte comme des geysers. Le paysage est vraiment sublime, comme pour toutes ces îles d'ailleurs.


Jour 9 : Visite de Isla Santa Fé et Islas Plazas


La journée commence par un trek sur l'île de Santa Fé. On y retrouve des iguanes terrestres, des fauvettes jaunes (Yellow warbler), lézards, lava lézard, otaries et pinsons (warbler finch). Retour au bateau pour une excursion en apnée. Quelle chance! on rencontre une jolie raie et un « white tips shark». Diner puis départ pour Islas Plazas (situé au nord-est de Santa Cruz).

À 14H30 visite de South Plaza. Comme pour les autres îles, la vie animale y est très présente. Cette île n'est pas d'origine volcanique, mais plutôt d'un mouvement de fond qui a fait sortir de la mer cette partie du sol. On y retrouve des coraux partout sur l'île. Les otaries y sont en grand nombre et on a été témoin de la capacité à ces créatures de « grimper » sur les rochers pour se rendre au sommet pour apprécier les rayons de soleil. Quelle belle acrobatie!

C'est notre souper d'adieu, car demain on part pour Baltra. Le capitaine, pour l'occasion, met son habit officiel. Sur les mats du bateau, il y a presque toujours des Frigate birds, ces énormes oiseaux noirs à la forme d'un ptérodactyle.


Jour 10 : Visite de Isla Seymur et retour à Isla Baltra


Avant de retourner à Baltra pour prendre notre vol vers Quito, on a droit à une petite dernière excursion. On visite très tôt le matin Isla Seymur. Le monde des Frigate Birds. Ces gros oiseaux dont les mâles se gonflent le cou d'une couleur rouge vif pour impressionner les femelles durant la saison des accouplements. Sur l'île on rencontre, naturellement, des Otaries avec leurs bébés qui parfois bloquent notre chemin et dont nous devons contourner. Il y a des iguanes marines, Swallow tail gull et autres.

Retour au bateau pour Isla Baltra. Arrivée à 7H30 pour notre transfert à l'aéroport. Eh oui, notre séjour dans ce petit paradis touche à sa fin. On remercie l'équipe du bateau et notre guide Fatima qui a été superbe durant notre excursion dans les îles.

On quitte pour Quito avec des souvenirs immémoriaux de cette province d'Équateur. Arrivée à Quito, on rencontre Jorge qui nous attend pour notre transfert vers l'hôtel Eugenia. Malheureusement, il nous signale que la route panaméricaine au sud de Quito est bloquée par des manifestants qui veulent forcer le gouvernement à terminer l'agrandissement de la route (promis depuis 6 années).

Souper à l'hôtel Eugenia.


Jour 11 : Visite de la province de Imbabura


Comme il nous est impossible de visiter le sud (so long notre excursion sur le fameux train dans les Andes), on part pour le nord. Premier arrêt, la fabrique de Masapan dans la ville de Calderon.

Les artisans fabriquent des articles divers avec du pain sans levure. Très colorés.

Sur la route pour se rendre à Otavalo, notre guide fait un arrêt pour acheter un fruit typique d'Équateur, un Chirimoya. Très juteux et succulent. Un petit arrêt au Mirador de Santa Rosa. Une belle vue sur la vallée d'Otavalo devant le volcan Imbabura. Nous arrivons finalement à Otavalo. Un marché indigène d'artisanat. Toujours très colorés avec une grande variété d'articles. On achète une jolie toile représentant la vie des indigènes au pied du mont Cotopaxi.

Diner dans le village de Cotacachi, au resto El Leñador. Succulent les « cheviche ». Visite de la spécialité du village, le cuir. Vraiment abordable et un grand choix d'articles. Notre guide nous offre deux choix pour le coucher. Un hôtel dans ce village où un coucher dans un gîte chez l'habitant (tout nouveau programme touristique pour permettre aux touristes de voir la vie au quotidien des indigènes de la région de Morochos). On choix le deuxième choix!

On arrive au village et on rencontre notre famille d'accueil qui nous montre notre chambre... mais attention... toute une chambre! un grand lit queen avec un lit double, une salle de bain avec douche et eau chaude et un foyer de pierre. Le tout joliment décoré. On est renversé de ce gite dans un environnement disons très rustique. À 19H00, c'est l'heure du souper. Un riz au poulet délicieux servit dans leur salle à manger, avec les enfants. On en profite pour pratiquer notre espagnol. La langue maternelle est le Quechua, la langue des Incas. Au retour à notre chambre, on fait une tentative de se faire un feu... ouf! 50% de la fumée passe par la cheminée et 50% dans notre chambre. Mais bon, on apprécie quand même la lueur des flammes et la chaleur. À peine 15C dans la chambre.

Dodo très tôt :o)


Jour 12 : Visite de la province de Imbabura


On se lève tôt le matin. Déjeuner avec la famille puis départ pour la « Cascada de Pechuge ». Un endroit très bien balisé ou les gens viennent pour y faire du camping. Une jolie chute. On grimpe dans un sentier pour se rendre au sommet de cette chute. Ouf! à 3000 mètres d'altitude, on cherche notre souffle! Retour à l'auto direction du centre d'interprétation des oiseux de proies, le « Parque Condor ». On peut voir de près un Condor. Ces oiseaux sont gigantesques et pas très joli vu de proche. Malheureusement, il pleut et on ne peut assister à une démonstration de vol de prédateur.

Retour à Cotacache pour diner puis une visite à la « Laguna de Cuicoche » à environ 10 minutes du resto. Coche signifie lac et Cui signifie cochon d'Inde en quechua, donc le lac des cochons d'indes. Un lac dans un ancien cratère. Dommage pour les nuages, car le site est enchanteur.

Retour à Quito a l'hôtel Eugenia et on retourne à notre resto Italien « Spaghetti » près de l'hôtel pour notre dernier souper dans les Andes.


Jour 13 : Retour à Montréal


Eh oui, notre voyage prend fin. Comme le temps passe vite lorsque l'on est en vacance dans un endroit si enchanteur. On a adoré l'Équateur pour les Andes et les Galapagos. On se souviendra longtemps de tout ce que l'on a eu la chance de voir durant notre séjour. On remercie notre guide Jorge de nous avoir fait partager ses connaissances de ce joli petit pays qu'est l'Équateur.

Hasta Luego Ecuador!


Lily & Normand
© destilino.com, 2006-

Signet (bookmark) : ecuador.destilino.com
Nos sites web (visit our websites) : index
Plan du site (sitemap) : sitemap.html

Accéder à la page d'accueil Accéder à la page de géographie de l'Équateur Voir nos photos de la province de Pinchincha Voir nos photos de la province de Imbabura Voir nos photos de la province des Galapagos